16 Avril 2018

Les voileries à Toulon

L'histoire des voileries de Toulon sont intimement liées à sont passé militaire et naval. La ville a toujours évoluée au rythme du son port et les extensions des fortifications. En 1610, des galères s'installent progressivement à Toulon. Cependant, à cette époque Marseille est encore le principal port méditerranéen du Royaume. L'évolution des technologies maritimes, le passage de la rame à la voile, l'augmentation du tonnage et du tirant d'eau des voiliers, l'approvisionnement en voiles, cordages, gréements et mâts, désigne Toulon comme site de prédilection. Lors de son rattachement à la couronne de France au 16ème siècle Toulon affirme sa vocation maritime et militaire. Sous Henri IV la ville voit les bases d’un port avec la création de l’Arsenal. Sous Louis XIV, Colbert fait réaliser par Vauban une nouvelle Darse où vont mouiller les escadres de Méditerranée. Mais ce n’est qu’au 18ème siècle avec Vauban qu’on voit apparaître un véritable outil industriel. On compte alors le chantier naval militaire, les fonderies de canons, la manufacture de voiles de Toulon. Affectée à la fabrication des cordages pour la marine à voile, la Corderie Royale de l'Arsenal de Toulon voit le jour en 1701, Elle témoignes de la puissance navale française en méditerranée. Plus tard au 19eme siècle le port du nouvel Empire colonial français, aborde le passage progressive de la voile à la vapeur.

 

14/08/2017

Voile Jonque

Le Jonque est un bateau traditionnel d'Asie avec voile chinoise aux trois quarts. Sa coque est compartimentée et ses voiles entièrement lattées, flottantes et à amure glissante. Le jonque désigne le gréement typique de ces voiliers chinois mais également connue en Vietnam, Japon et partout en Asie.

Le gréement est composé d'une ou plusieurs voiles lattées. Le tissu est fabriqué à partir de feuilles du coix lacryma. La voile est au côté du mât et dépasse en avant. Par conséquent les lattes sont lourdes sur toute la longueur de la voile. Elle forment des panneaux qui rendent cette voile chinoise bien reconnaissable. Les lattes sont en bambou de sud-est de l'Asie. Elle raidissent la voile, fidélisent sa forme, reprennent les efforts et permettent d’ariser facilement. L'orientation de la voile est maintenue par un réseau d'écoutes relié à une écoute principale, mais chaque latte a sa propre écoute. Ce système de renforts permet à la voile à ne jamais être trop sollicitée. Ce type de bateaux ont contribué au développement de la voilerie chinoise et à l'essor du commerce en Asie. Ils ont été également employés comme navires de guerre.

***

31/07/2017

Sea Cloud - La légende

Ce bateau a été pendant longtemps le plus grand et le plus luxueux voilier privé à quatre-mâts de monde. Sa coque d'acier mesure 109,5 m de long. Il est construit en 1931 par Krupp Germania Werft à Kiel en Allemagne. Sa voilure est de 2900 m² et il compte pas moins de 30 voiles. Pendant sa longue vie ce magnifique voilier a pratiquement tout fait: navire privé ou diplomatique, bateau météo, navire de guerre ou charter et encore école de voile. Son premier propriétaire est le milliardaire américain Edward Hutton. Aujourd'hui exploité par la compagnie de croisière Sea Cloud, il offre 32 cabines pour 64 privilégiés amoureux de la voile de prestige.

voiles de préstige

- - - 

25/03/2017

La Voile Viking revisitée

Les bateaux des Vikings ont dominé les mers du Nord durant des longs siècles. Ce sont des navires terrifiants car destinés souvent au pillage et à la guerre. Ainsi des flottilles de VIII siècle deviennent progressivement des armadas allant jusqu’à plus de 200 voiliers vers la fin de XI siècle. Les matériaux utilisés pour la construction étaient le bois de chêne, le pin pour le mât ou le frêne pour les bordés. Les Vikings utilisaient le fer pour les rivets, l'ancre et l'accastillage.

Le navire possède un mât unique équipé d'une voile carrée suspendue à une vergue. Celle-ci est horizontale, fixée en son milieu au mât. Le réglage de la voile se fait au moyen de bras qui permettent d'orienter la vergue. La voile viking est une voile carrée  en lin tressé puis en laine. Leurs diverses couleurs et rayures permettent d’identifier le rang de propriétaire de bateau ainsi que son clan. Le mât peut se dresser et s’abattre pour profiter des vents favorables ou manœuvrer à la rame. Ce type de voilure permet même de remonter au vent. En pleine mer, les Vikings se servaient habituellement des voiles. Ils utilisaient les rames sur les cours d'eau ou les lacs. Cette combinaison de voiles et de rames et l’aviron-gouvernail situé à tribord caractérisent le navire viking.